Footofeminin.fr

Bleues – Les 3 statistiques à retenir de FRANCE - ESTONIE

Sebastien Duret

De retour sur le sol français sur la route des qualifications pour la Coupe du Monde, la France n’a fait qu’une bouchée d’une Estonie vite dépassée. Retour en 3 chiffres clés sur ce succès.

Pour écraser leur adversaire vendredi soir, les Bleues ont avant tout gardé un contrôle total de la rencontre. Avec une possession record sur un match sous l’ère Diacre* (84%), d’au moins 5 points supérieur à son précédent plus haut total, la France n’a laissé que des miettes aux Estoniennes, enchaînant et réussissant même un nombre record de passes sur une rencontre dirigée par la sélectionneure (817 tentées pour 734 réussies, 90%). De quoi « varier les animations offensives » comme l’a rappelé cette dernière en conférence de presse, même si l’équipe de France a continué de miser sur les centres : 38 tentés (dont 16 réussis), plus haut total également sur un duel depuis la prise de fonction de Diacre.

Bleues – Les 3 statistiques à retenir de FRANCE - ESTONIE

Bleues – Les 3 statistiques à retenir de FRANCE - ESTONIE
Face à cette confiscation du jeu par les Françaises, l’Estonie n’a eu que peu d’opportunité pour réagir. À tel point que cette dernière n’est entrée dans la moitié de terrain des Bleues seulement qu’à 4 reprises durant la rencontre. Un total d’incursions famélique battu seulement sous l’ère Diacre par la Macédoine du Nord en septembre 2020 (3). Mais à l’inverse de cette dernière, les Estoniennes auront tout de même réussi à se procurer une frappe (non cadrée). Reste que logiquement, aucune n’équipe ne s’était aussi peu transmis le ballon face aux Bleues (141 passes pour 70 réussies, 50%).

Les possessions de l’Estonie face à la France, dont les 4 entrées dans la surface adverse.
Les possessions de l’Estonie face à la France, dont les 4 entrées dans la surface adverse.

Bleues – Les 3 statistiques à retenir de FRANCE - ESTONIE
Au milieu du festival de buts de l’équipe de France sur ce match, une joueuse a brillé plus que les autres dès son entrée en jeu. En plus de se retrouver impliquée sur 3 buts (1 but, 2 passes décisives) sur un même match pour la première fois sous le maillot bleu, voire même 5 en considérant les deux csc estonien, Kenza Dali se démarque dans les chiffres : 6 occasions créés et 6 passes clés tentées (plus hauts totaux du match) en plus d’avoir marqué sur son seul tir cadré. Une belle soirée pour la milieu de terrain, qui a parachevé la soirée de la meilleure des manières grâce à son but, ce dernier devenant le 1000e de l’histoire de l’équipe de France.

Les 3 tirs (en jaune) dont le but (en rouge) et les 6 passes clés tentées (en violet) dont les 2 passes décisives (en cyan).
Les 3 tirs (en jaune) dont le but (en rouge) et les 6 passes clés tentées (en violet) dont les 2 passes décisives (en cyan).

Les statistiques générales de la rencontre
Bleues – Les 3 statistiques à retenir de FRANCE - ESTONIE

Les statistiques brutes des rencontres sont fournies par notre partenaire InStat Football : https://instatsport.com

xG : Expected Goals, soit le nombre de buts que l’équipe aurait dû marquer en fonction de la probabilité que ses tirs se transforment en buts (calculée grâce à divers facteurs).

*47 des 48 rencontres de l’équipe de France disputées depuis août 2017 sont disponibles de manière complète dans la base d’Instat, le USA-France de mars 2018 (1-1) étant la seule rencontre manquante.