Footofeminin.fr

Bleues - Un onze peu capé mais largement victorieux

Sebastien Duret

Si la sélectionneure Corinne Diacre avait annoncé un onze de départ avec quelques remaniements mais une équipe compétitive, il n'en reste pas moins que l'équipe de départ proposée comptait un total de sélections cumulés le plus faible depuis plus de 20 ans.

Quatre joueuses étaient changées dans le onze de départ par rapport à l'équipe victorieuse de l'Autriche (3-0), quatre jours. Lyonnaises et Parisiennes étaient attendues en partie sur le banc. Finalement, les choix de Corinne Diacre étaient de faire débuter quatre Parisiennes et une Lyonnaise (Amel Majri). Les Lyonnaises Wendie Renard, Sakina Karchaoui, Delphine Cascarino et Amandine Henry étaient ainsi remplaçantes remplacées par Estelle Cascarino, Kenza Dali et Perle Morroni et Kadidiatou Diani, cette dernière ménagée vendredi après avoir été légèrement blessée.

Avec l'absence pour ce rassemblement en raison d'une blessure de la plus capée en activité, Eugénie Le Sommer (174 sélections), le onze aligné face au Kazakhstan était le moins capé depuis plus de 21 ans. Il faut en effet remonter à un autre temps pour trouver un onze aussi peu capé. D'ailleurs depuis 2001, la France n'était jamais descendue en dessous des 300 sélections cumulées.

Avec 270 sélections cumulées, la France n'avait pas connu un total aussi faible depuis le match amical face à la Suise le 28 mai 1999 (victoire 2-0). Ce jour-là, la joueuse la plus capée était...Corinne Diacre qui comptait 54 sélections suivie par Françoise Jézéquel (36). Une joueuse avait fait ses débus : Marie-Ange Kramo.

Ce manque d'expérience en sélection A n'aura en tout cas pas été préjudiciable au regard de l'écrasante victoire.

A l'inverse, l'équipe de départ la plus capée alignée dans une rencontre reste celle du 26 novembre 2016 face à l'Espagne (1-0). Ce jour-là, le cumul de sélections était de 1 178 dont 7 joueuses avaient plus de cent sélections.

L'évolution du nombre de sélections des XI de départ depuis 1971
Bleues - Un onze peu capé mais largement victorieux