Footofeminin.fr

Coupe de France - Seules les D1 débutent ce week-end

Sebastien Duret

C'est encore l'incertitude qui plane autour du calendrier de la Coupe de France féminine notamment concernant la voie des équipes régionales et de Division 2.

Ces vendredi, samedi et dimanche, les 12 formations de D1 Arkema vont jouer entre elles pour leur entrée en lice à l'occasion des 16es de finale. Six matchs pour ce tour alors que 10 autres rencontres concernant les équipes issues de l'autre tableau resteront à jouer à ce même stade de la compétition.

Cependant à ce jour, il faut au préalable organiser trois tours qualificatifs avant d'atteindre les 16es de finale. Tout d'abord les finales régionales de chaque Ligue pour déterminer les qualifiés pour le 1er tour fédéral, puis les deux premiers tours fédéraux où les D2 prennent part. Au total, 112 équipes de Ligue et District et 24 équipes de D2 sont concernées.

La voie amateur de la Coupe de France masculine reprend ce week-end
La compétition masculine va reprendre ce week-end avec le dernier tour régional avant les deux premiers tours fédéraux mais sa reprise n'est pas sans faire débat. Grâce à une dérogation obtenue par la FFF auprès de son ministère de tutelle, les équipes concernées peuvent d'entraîner et jouer avec contact. Mais les conditions sont extrêmement strictes. Tout d'abord, les clubs amateurs ne disposent pas de dérogation pour s'entraîner après le couvre-feu à 18h00, à moins d'obtenir au cas par cas une autorisation préfectorale. Certains ont privilégié les entraînements matinaux à 6h30, ou encore le midi et en fin d'après-midi suite les disponibilités des joueurs.

Des tests obligatoires pour les hommes, quid pour les femmes ?
Ensuite pour les rencontres de ce week-end, chaque joueur devra avoir effectué un test (PCR ou antigénique) et avoir un résultat négatif ce que le médecin désigné par le club recevant devra attester au délégué de la rencontre. Après quoi, les joueurs pourront prendre part à la rencontre en tout en respectant les contraintes sanitaires dans l'enceinte. Et si le club n'était pas en capacité de disposer d'un effectif en règle, il serait déclaré forfait en raison du calendrier "serré".

Quid pour son équivalent féminin ? A ce jour, la FFF n'a pas communiqué sur cette compétition qui contrairement à son homologue masculine ne génère pas les mêmes recettes et enjeux. Autre point à prendre en compte, les contraintes calendaires ne sont pas celles de la Coupe de France masculine du fait de l'Euro masculin en juin prochain qui ne laisse aucune marge de manœuvre. Aucune échéance internationale n'est prévue pour les sélections féminines cette saison ce qui laisse une autre alternative en fin de saison.

Mais dans un contexte où le mot "confinement" revient de plus en plus à l'ordre du jour, amener à échéance les championnats, prioritaires, avant même d'évoquer la Coupe de France féminine s'amenuise malgré tout, à moins d'organiser des formats condensés de championnat. Autant d'interrogations qui subsistent à cinq mois de la fin de saison et alors que les D1 entament un premier tour sans savoir quand et comment les huitièmes de finale seront joués.

Le programme
Voie des D1 Arkema

Vendredi 29 janvier 2021
Reims - Lyon (14h00)

Samedi 30 janvier 2021
Bordeaux - Le Havre (14h30)
Guingamp - Soyaux (15h00)
Fleury - PSG (16h00)

Dimanche 31 janvier 2021
Dijon - Paris FC (14h30)
Issy - Montpellier (14h30)