Footofeminin.fr

#D1Arkema - 2021-2022 : Saint-Etienne en 12e équipe ?

Si aucune information officielle n'est à ce jour paru quant à l'organisation du championnat de D1 Arkema 2021-2022, plusieurs scenarii sont envisageables pour maintenir la prochaine saison mais l'un tient plus la corde que les autres. L'Assemblée Fédérale n'a pas apporté de nouveaux éléments mais le nouveau point à l'article 6 du championnat de France applicable au 1er juillet pourrait être un élément de réponse.

10 équipes : improbable
Le 6 mai dernier, L’Équipe rapportait que le championnat pourrait se jouer à dix équipes. Une information démentie depuis par plusieurs membres du COMEX dont Brigitte Henriques et Jean-Michel Aulas.

11 équipes : avec le règlement actuel
11 équipes, c'est un scénario qui ne peut pas être exclu car celui-ci serait l'application du règlement actuel du championnat qui permet le repêchage de l'équipe classée 11e mais pas celle classée du 12e. Reste que le règlement évolue au 1er juillet prochain...

12 équipes : deux scenarii
Le maintien du 12e ?
C'est une éventualité mais elle nécessite de déroger au règlement actuel qui ne permet pas le maintien de l'équipe classée dernière. Or le championnat aura été à son terme et en conséquence, maintenir l'équipe classée dernière serait contraire à l'esprit du championnat. La saison dernière, l'arrêt des compétitions avait entraîné la relégation d'une équipe par groupe de championnat. Il apparait difficile d'entrevoir que cela ne s'applique pas sur un championnat joué intégralement

La promotion du meilleur 2e 2019-2020
C'est la piste qui semble le plus crédible. A cela, plusieurs éléments concordent pour y parvenir. Tout d'abord, le COMEX dans sa réunion du 6 mai, une modification règlementaire a été apportée à l'article 6 au championnat de France de D1 et peut s'appliquer au 1er juillet prochain :

"ARTICLE 6 - CHAMPIONNAT DE FRANCE FÉMININ DE D1 ARKEMA
6.1 Les 12 équipes qualifiées pour disputer le Championnat de France Féminin de D1 Arkema sont :
a) les 10 équipes classées jusqu’à la 10ème place incluse de D1 Arkema de la saison précédente
b) les 2 équipes ayant obtenu le meilleur classement dans chacun des 2 groupes de D2 au terme de la saison précédente
c) Le cas échéant, et jusqu’à la date du 17 juillet, le club nécessaire pour atteindre le nombre de 12 clubs défini au présent règlement, est le club classé 11ème de la D1 Arkema à l’issue de la saison précédente.

d) le ou les équipes nécessaires pour atteindre le nombre de 12 participants prévu au présent règlement, et jusqu’à la date du 17 juillet, dès lors que le total de ceux prévus aux paragraphes a), b) et c) ne l’atteint pas, désignés exclusivement parmi les équipes classées 2ème des 2 groupes du Championnat de France Féminine de D2 à l’issue de la saison précédente selon les critères suivants :
1. l’équipe classée meilleure deuxième de D2 de la saison précédente. Les équipes classées exclusivement deuxième sont départagées par le nombre de points obtenus lors des rencontres aller et retour qui les ont opposés aux cinq autres équipes classées de la 1ère à la 6ème place de leur groupe selon les modalités de classement précisées à l'article 10.2 ci-après.
2. la seconde meilleure équipe classée deuxième de D2 de la saison précédente selon les modalités de l'alinéa 1 ci-dessus."

Un règlement désormais similaire aux autres championnats d'élite
Cette modification prévoit donc une nouvelle alternative pour repêcher une équipe comme cela existait d'ailleurs dans le championnat National et celui de D1 Futsal. Si le 12e du championnat ne peut donc pas être repêché, il reste la possibilité de promouvoir une équipe de D2. Or la saison blanche a été décrétée pour le championnat de France de D2 2020-2021. La vacance en D1 ne peut donc pas être comblée sur ce critère-là. Mais elle pourrait l'être en suivant les dispositions proposées aux compétitions régionales et départementales et indiquées lors de cette même réunion du COMEX du 6 mai.

"Dans le cas où il existera des places vacantes au sein d’un groupe, pour quelque motif que ce soit (équipe qui ne se réengage pas, équipe rétrogradée pour raison administrative ou disciplinaire…etc.), il y aura lieu, sauf dans la situation visée à la fin du point 3 ci-dessous, d’appliquer les règles en matière de vacance prévues dans les textes de l’instance concernée, en se fondant sur le classement final de la saison 2019/2020."

Saint-Etienne, le bénéficiaire ?
Les Vertes futures promues ?
Les Vertes futures promues ?
Non promu par le club au ratio à l'issue de la saison 2019-2020 aux dépens du Havre AC, l'AS Saint-Etienne pourrait devenir l'équipe bénéficiaire. En effet, la possibilité prévue à partir du 1er juillet dans le règlement du championnat de France permet en effet à l'instance de promouvoir pour l'organisation du championnat de France à venir l'équipe classée meilleure deuxième de D2 de la saison précédente avant le 17 juillet. Si la saison 2020-2021 est blanche, l'application du dispositif proposé aux Ligues et District, à savoir de se fonder sur le classement final 2019-2020. L'AS Saint-Etienne et Rodez AF étaient les équipes classées 2e en D2. Pour les départager, les rencontres face aux équipes classées 1re à la 6e place n'ont pas été totalement disputées. Mais le mode de calcul était prévu par le COMEX du 16 avril 2020 (ratio de points sur les matchs joués face à ces équipes classées 1 à 6). Dans ce cas, l'AS Saint-Etienne compterait un ratio de 2,33 (14/6) contre 1,75 (14/8) pour Rodez

Une décision similaire pour le National et la D1 Futsal
Le souhait de la FFF est d'appliquer la même décision pour le championnat de D1 Arkema que celui de National et de la D1 Futsal. Or le championnat de National disposait déjà d'un point de règlement pour promouvoir les meilleurs deuxièmes. La modification règlementaire apportée à la D1 permet désormais d'utiliser la même décision pour le National, la D1 Arkema et le championnat de France de D1 Futsal.

Un enjeu ce samedi
Cette alternative confirme en tout cas l'enjeu de la 12e place. Le Havre qui se rend à Soyaux pourrait en cas de victoire devancer Issy. Il faudrait pour cela que Issy ne gagne pas. Car les Isséennes ne peuvent pas devancer Le Havre en cas d'égalité au regard des confrontations directes.