Footofeminin.fr

#D1Arkema - J8 : L'OL sans pitié pour le PSG

Sebastien Duret

Le choc du championnat a nettement tourné en faveur des Lyonnaises pour lesquelles tout a souri. Après le penalty obtenu et converti par Macário, le PSG réduit à dix, a cédé jusqu'à concéder 6 buts dont le doublé d'Hegerberg en fin de rencontre.

Invaincues depuis le début de saison, les deux équipes se retrouvaient pour un choc au Groupama Stadium. Un duel attendu entre un OL leader à la différence de buts et une équipe parisienne avec une défense inviolée depuis le début de saison. Dans cette semaine agitée côté parisien après l'agression de Kheira Hamraoui et la garde à vue de Diallo, le PSG avait vu sa demande de report mais évoluait sans ses deux joueuses.

Les Parisiennes devaient revoir leur milieu de terrain, Däbritz et Geyoro étaient accompagnées par De Almeida pour pallier ces absences. Côté lyonnais, toujours sans Renard et avec Mbock sur le banc, Henry évoluait à nouveau en charnière aux côtés de Buchanan, tandis que Bacha, un temps incertaine était bien apte dans le couloir gauche, dans une position offensive.

L'OL met la pression et trouve la faille
Macário a ouvert la voie du succès lyonnais
Macário a ouvert la voie du succès lyonnais
D'entrée, les Lyonnaises imprimaient un pressing haut sur la défense parisienne. Lancée par Morroni, Malard prenait le dessus plein axe sur Dudek et se présente seule face à Votikova qui s'imposait impeccablement (6e). Le PSG allait répondre pour ce qui allait être la seule attaque des visiteuses au cours du premier acte. Un centre de Baltimore, Endler était juste et Morroni devant Diani peinait à se dégager, finalement aidée par sa gardienne (8e).

L'omniprésence lyonnaise dans le camp parisien était récompensée lorsqu'Ilestedt commettait une faute sur Macário juste à l'entrée de la surface. L'attaquante américaine ne tremblait pas (1-0, 15'). Trois minutes plus tard, Bacha lancée sur le côté gauche délivrait un centre pour van de Donk qui déviait la trajectoire et décroisait sa reprise (2-0, 18').

Lawrence exclue, le PSG craque en seconde
van de Donk pour le 2-0
van de Donk pour le 2-0
La percussion de Malard allait s'avérer payante. Après une accélération du milieu de terrain, elle venait tout en puissance se heurter avec Lawrence qui coupait devant l'attaquante. Déséquilibrée, elle obtenait un bon coup franc. L'arbitre portugaise décidait d'exclure la Canadienne (26e).

Si le coup franc frappé par Bacha ne donnait rien, le PSG était un peu plus déstabilisé dans une rencontre déjà difficilement entamée. Sur un centre de Cascarino, Malard décroisait trop sa reprise (30e). Juste avant la pause, après un bon travail de Malard, Macário tentait une frappe au sol de 15 m sur laquelle Votíkóva se couchait bien (45+4e).

La Parisienne Däbritz savait son équipe en grande difficulté et avouait avec lucidité à la pause : "Il faut essayer de faire mieux, d'être plus présent dans les duels, jouer vers l'avant, essayer de jouer avec la confiance." Son entraîneur décidait d'apporter l'expérience de Bachmann à la place de Baltimore dès la reprise. Mais Malard, pour son 45e but avec l'OL, était récompensée en reprenant un corner de Bacha (3-0, 53').

Trois buts sur corner
Egurrola buteuse sur corner
Egurrola buteuse sur corner
Après un premier but sur corner, l'OL récidivait sur son troisième corner de la rencontre. Frappé de l'autre côté que le précédent, Macário trouvait Egurrola au second poteau en pleine course (4-0, 59'). Des consignes de Sonia Bompastor appliquées à la ligne. "C'était défini comme l'une des clés du match" soulignait la coach lyonnaise après la rencontre.

Mais alors que le PSG ne semblait plus répondre et que l'OL apportait d'autres cartouches avec Bruun, Hegerberg et Laurent, Ilestedt sur le premier et seul corner du PSG déviait bien le ballon de Däbritz au premier poteau (4-1, 75').

Hegerberg, 23 mois après
Doublé pour Hegerberg qui n'avait plus marqué depuis le 8 décembre 2019
Doublé pour Hegerberg qui n'avait plus marqué depuis le 8 décembre 2019
Après sa longue indisponibilité, Hegerberg qui avait retrouvé les terrains, attendait désormais de faire trembler les filets. C'est ce qu'elle parvenait à faire sur un centre de Carpenter qu'Ilestedt ne parvenait pas à dégager. Elle prenait tout le temps de placer son ballon du gauche (5-1, 79'). Émue, les larmes aux yeux, la Norvégienne n'allait pas en rester là. Trois minutes après, le ballon venait de l'autre côté avec Morroni et l'attaquante totalement oubliée au second poteau (6-1, 82').

En passant six buts au PSG, l'OL a pris une sérieuse option dans le championnat et pointe désormais à trois longueurs d'avance. Le PSG n'avait pas concédé six buts en championnat depuis plus de 13 ans et aussi son plus lourd revers dans cette même compétition face à son rival qui va désormais devoir se relever pour trouver les ressources mentales avec tous les événements subis en moins d'une semaine.

Réactions
Sonia Bompastor
"Je suis très heureuse et fière. Le contexte du match n'était pas évident. Les filles ont réussi à être concentrées sur l'enjeu sportif. Elles ont su à être à l'écoute et appliquer le plan de jeu (...) Il faut être capable de proposer de la variété. Aujourd'hui quand on fait appel aux joueuses à des postes qui ne sont pas les leurs, elles répondent présentes. Elles savent élever leur niveau".

Jean-Michel Aulas (président de l'OL
"C'est plus que le bonheur parce qu'il a une sorte de sérénité. On a vu tout dérouler les principes de Sonia. Il y avait une force collective. C'était pour le foot féminin une grande soirée. Il y a eu de l'intensité, une énergie incroyable".

Ada Hegerberg
"Ce soir il n'y avait qu'une équipe. L'ambiance donnait des frissons. C'est une soirée parfaite, je suis fière de l'équipe. On a bien préparé le match, on est bien lancé dans la saison. C'est une soirée émouvante, un match particulier. J'ai travaillé dur, j'avais soif, je vais profiter."

Didier Ollé-Nicolle
En dix matches toutes compétitions officielles, on n’avait pas pris de but avec une équipe plutôt solide, bien organisée et qui joue au foot. Ce soir, il y a eu un grain de sable. On s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup de fatigue mentale. Ce qui est vraiment dommage, c’est qu’il n’a pas été réalisé contre la vraie équipe du Paris Saint-Germain. On s’était préparé à faire ce match après un match costaud face au Real Madrid. Après les évènements on fait que tout est devenu plus sombre dans l’atmosphère. Je ne suis pas psy mais l’équipe a été très entourée depuis quelques jours par un organe psy. Si on a demandé le report du match, c’est qu’il y a eu un avis de cellule, qui n’est pas du Paris Saint-Germain, qui a trouvé le groupe très touché par ce qui s’est passé, d’où la réflexion du club. Dans notre championnat, il n’y a que douze équipes, je pense aussi que cela mériterait qu’il y ait plus d’équipes. Il y a plein de dates pour jouer ce match et c’est vraiment dommage pour tout le monde.

D1 Arkema - 8e journée
Dimanche 14 novembre 2021 - 21h00 (Canal +)
LYON - PSG : 6-1 (2-0)
Décines-Charpieu (Groupama Stadium) - 13 497 spectateurs
Temps nuageux (10°C) - Pelouse en très bon état
Arbitres : Sílvia Andreia Rosa Domingos (Portugal) assistée de Andreia Catarina Ferreira Sousa (Portugal) et Cátia Alexandra Graça Tavares (Portugal). 4e arbitre : Savina Elbour

Buts :
1-0 Catarina MACARIO 15' s.p. (Faute de Ilestedt sur Macário à l'entrée de la surface dans l'axe. Penalty frappé du droit sur la droite de Macário. Votíkóva est trop juste pour aller le chercher)
2-0 Daniëlle VAN DE DONK 18' (Bacha lancée à gauche par Henry qui s'avance à l'angle de la surface et enroule un centre qui arrive aux 6 m que van de Donk dévie légèrement du droit en devançant Dudek)
3-0 Melvine MALARD 53' (Corner de Bacha côté droit qui arrive au premier poteau. Henry et Egurrola s'effacent et Malard du dos à 5 m dévie dans le but)
4-0 Damaris EGURROLA 59' (Corner de Macário côté gauche qui trouve Egurrola au second poteau qui arrive élancée pour catapulter le ballon de 6 m)
4-1 Amanda ILESTEDT 75' (Corner côté droit de Däbritz que Ilestedt dévie au premier poteau d'une tête décroisée en sautant plus haut que tout le monde)
5-0 Ada HEGERBERG 79' (Carpenter déborde à droite et centre devant le but. Ilestedt manque le ballon qui arrive sur Hegerberg qui contrôle au second poteau et à 7 m frappe du gauche entre les jambes de De Almeida et au ras du poteau droit de la gardienne)
6-1 Ada HEGERBERG 82' (Morroni sert côté gauche qui délivre un long centre, lobant la gardienne, et Hegerberg de la tête au second poteau à 2 m conclut)

Expulsion : Lawrence 26' au PSG

Lyon
1-Christiane Endler (cap.) ; 12-Ellie Carpenter, 21-Kadeisha Buchanan, 6-Amandine Henry, 5-Perle Morroni ; 13-Catarina Macário (29-Griedge Mbock 66'), 11-Damaris Egurrola, 17-Daniëlle van de Donk (9-Ada Hegerberg 74') ; 20-Delphine Cascarino (19-Emelyne Laurent 74'), 28-Melvine Malard (24-Signe Bruun 66'), 4-Selma Bacha (23-Janice Cayman 57'). Entr.: Sonia Bompastor
Non utilisées : 40-Emma Holmgren (G), 31-Laurine Baga

PSG
30-Barbora Votíkóva ; 12-Ashley Lawrence, 15-Amanda Ilestedt, 4-Paulina Dudek, 7-Sakina Karchaoui (19-Estelle Cascarino 60') ; 8-Grace Geyoro (cap.), 5-Élisa De Almeida, 13-Sara Däbritz (18-Laurina Fazer 76') ; 11-Kadidiatou Diani (27-Léa Khélifi 75'), 9-Marie-Antoinette Katoto (23-Jordyn Huitema 75'), 21-Sandy Baltimore (10-Ramona Bachmann 46'). Entr.: Didier Ollé-Nicolle
Non utilisées : 1-Stephanie Labbé (G), 17-Celin Bizet Ildhusøy