Footofeminin.fr

Euro U17 - L'ESPAGNE au tapis, une finale ALLEMAGNE - PAYS-BAS

Charlotte Vincelot

Après trois ans d'une affiche devenue habituelle entre l'Espagne et l'Allemagne, cette édition bulgare apporte un peu de changement puisque ce sont les Pays-Bas qui feront face aux Allemandes ce vendredi, après leur nette victoire face au tenant du titre, l'Espagne (3-1) quelques heures après la victoire de la Mannschaft face au Portugal (2-0).

La première demi-finale de la journée opposait l'Allemagne, qui visait sa quatrième finale consécutive, au Portugal, qualifié pour le premier dernier carré de son histoire dans la compétition. Sans surprise, la Mannschaft n'a pas tremblé pour remporter ce match 2-0 et s'offrir la possibilité de reconquérir un titre qui lui avait échappé l'année dernière. Sophie Weidauer et Carlotta Wamser sont les buteuses allemandes.

Si l'Allemagne a dominé la partie de bout en bout, le Portugal a eu le mérite de ne pas fermer le jeu et d'essayer de se porter vers l'avant à la moindre opportunité jusqu'au coup de sifflet final. Mais c'est bien la défense portugaise qui a été plus sollicitée, et ce dès le début de la rencontre, qui permettait à la gardienne portugaise Adriana Rocha de se chauffer les gants sur des occasions plus ou moins dangereuses de Sophie Weidauer (2'), Carlotta Wamser (7') ou Gia Corley (7'), un trio qui fera du mal à la défense portugaise tout au long de la rencontre. Il ne manquait pas grand chose cependant pour que ce soit le Portugal qui ouvre le score, sur un long coup franc qui était dévié dans sa surface par Jule Brand de la tête, heureusement non cadrée pour l'Allemagne (12'). Face à une défense portugaise qui se battait bien, les Allemandes ne se procuraient pas vraiment d'occasions jusqu'à l'ouverture du score de Weidauer, suite à un bon travail de Wamser sur le côté gauche de la surface. La plus prompte sur le ballon au premier poteau, elle marquait dans le but vide son troisième but du tournoi (25'). Si l'Allemagne se procurait d'autres opportunités avant la pause, par Weidauer (30', 38', 44'), Brand (31'), Corley (31'), elle ne rejoignait les vestiaires qu'avec un seul but d'avance au tableau d'affichage et restait donc sous la menace d'une égalisation.

L'Allemagne, tranquille face au Portugal
Le break arrivait rapidement en seconde période, sur un centre de Nicole Woldmann depuis le couloir droit, que Wamser reprenait de volée au second poteau et parvenait à glisser le ballon entre Adriana Rocha et son poteau, le quatrième but du tournoi pour la prometteuse Allemande (50'). La Mannschaft ne parvenait pas à creuser l'écart malgré des frappes de Lisanne Gräwe (60') et Gia Corley (63'), et sur un nouveau coup franc lointain, le Portugal se procurait sa meilleure occasion du match, mais Ana Albuquerque ne parvenait pas à tromper Pauline Carlotta Nelles (72'). Alors que le Portugal poussait pour réduire le score, l'Allemagne se procurait des opportunités en contre, qu'elle ne parvenait cependant pas à concrétiser : Adriana Rocha stoppait la tentative de Woldmann (80'), Wamser manquait le cadre (82', 90+4'), et Weidauer voyait le ballon s'écraser sur la barre transversale sur sa tête à la réception d'un bon centre de Wamser (84'). Le score n'évoluait donc pas, et l'Allemagne s'imposait 2-0 pour accéder à la finale pour la quatrième année consécutive, et aura l'occasion donc de remporter son septième titre dans la compétition. Le Portugal s'est bien battu et quitte la Bulgarie avec la satisfaction d'un tournoi réussi.

Les Pays-Bas, solides et opportunistes
photo UEFA.com
photo UEFA.com
L'Espagne, présente en finale lors des cinq éditions précédentes, entendait bien continuer sur sa lancée cette année face aux Pays-Bas, mais les Néerlandaises se sont montrées aussi solides qu'opportunistes pour atteindre la finale de la compétition pour la première fois de leur histoire (3-1).

La première période, qui aura vu les Pays-Bas bien commencer avant que l'Espagne ne prenne graduellement le contrôle de la rencontre, voyait les Oranje être devant à la pause. Le début de rencontre, disputé, voyait les deux équipes se livrer un combat rugueux, et échanger des opportunités de but. La première était pour les Pays-Bas, qui profitaient d'une mauvaise montée de la défenseure centrale Ana Tejada. Nikita Tromp, lancée en profondeur, tirait de l'entrée de la surface, directement sur Maria Lopez Valenzuela (7'). L'Espagne répondait avec une situation dangereuse dans la surface néerlandaise sur corner (9'), et un tir de Sara Paralluelo bien capté par Claire Dinkla (14'). Une nouvelle montée hasardeuse, cette fois d'Esther Laborde, voyait les Pays-Bas attaquer dans la profondeur avec Lotje de Keijzer, mais le bon retour de Tejada l'empêchait de tirer dans de bonnes conditions et sa frappe était captée (26'). Après un tir de Sara Carrillo, qui manquait le cadre, les Pays-Bas répondaient immédiatement avec Ella Peddemors, qui résistait à Tejada, mais voyait son centre à destination de deux coéquipières seules en retrait dévié de justesse (27'). L'Espagne mettait alors plus nettement le pied sur le ballon, et le jeu commençait à se déséquilibrer plus nettement. Mais ce sont bien les Pays-Bas qui ouvraient le score avant la pause, sur une action directe : dégagement de la gardienne, déviation de la tête espagnole vers son but, et de Keijzer qui faisait parler sa puissance pour passer devant Tejada et Jana Fernandez et s'en aller battre Lopez Valenzuela (41'). La buteuse devait sortir quelques instants plus tard après s'être blessée. A la pause, les Pays-Bas étaient donc devant au tableau d'affichage.

Dès la reprise, l'Espagne se montrait pressante, et il ne manquait pas grand chose pour qu'elle égalise rapidement. Dans la même action, Carrillo trouvait le poteau de Dinkla avant de longer la ligne de but, puis le ballon était récupéré par l'Espagne, et Ascension Martinez Salinas, qui trouvait elle la barre transversale (48'). Quelques minutes plus tard, Eva Alonso manquait elle le cadre de peu (53'), tout comme Carrillo peu avant l'heure de jeu (57'). Et c'est le moment que choisissaient les Néerlandaises pour faire le break joliment. Esmee Brugts, d'une pichenette au-dessus de la défense, trouvait Iris Stiekema qui du bout du pied lobait Lopez Valenzuela pour le but du break (60'). L'Espagne tentait bien de réagir et de réduire le score, mais à l'exception d'une tête trop croisée de Paralluelo sur corner (71'), la menace était trop vague face à une défense bien en place. Et alors que les espaces se creusaient, Tromp s'en allait, seule en contre-attaque, sceller la qualification de son équipe en inscrivant son cinquième but du tournoi d'une frappe croisée (86'). Silvia Lloris réduisait le score dans le temps additionnel d'une longue frappe lobée (90+2'), insuffisant évidemment pour inverser la tendance. Le tenant du titre espagnol finit donc par s'incliner 1-3 face à une équipe qui avait déjà montré de belles choses et battu l'autre référence de la catégorie d'âge en groupe, l'Allemagne. Une équipe qu'elle retrouvera justement en finale, qu'elle disputera pour la première fois de son histoire après deux échecs dans le dernier carré.

Retour sur Allemagne-Pays-Bas en phase de groupe. L'Allemagne avait ouvert le score (24'), et les Pays-Bas avaient égalisé dans la foulée (25'). Et puis la défenseure allemande Jule Brand avait connu un mauvais quart d'heure, qui débutait avec un coup franc concédé accompagné d'un carton jaune. Le coup franc permettait aux Pays-Bas de prendre l'avantage (2-1, 30'). Puis, peu avant la pause, elle concédait un penalty, accompagné lui aussi d'un carton jaune pour une expulsion logique avant la pause. Nikita Tromp ne tremblait pas pour offrir deux buts d'avance aux Pays-Bas à la pause. L'Allemagne réduisait le score en fin de match, mais n'obtenait pas l'égalisation.

Demi-finales
Espagne - Pays-Bas : 1-3 (0-1)
Kavarna (Kaliakra)
Arbitre : Sabina Bolić (Croatie)
Buts : Silvia Lloris 90+2' ; Lotje de Keijze 41', Iris Stiekema 60', Nikita Tromp 86'

Espagne - Portugal : 2-0 (1-0)
Dobrich (Druzhba)
Arbitre : Vera Opeykina (Russie)
Buts : Sophie Weidauer 25', Carlotta Wamser 50'