Footofeminin.fr

JO 2020 - J2 : Il pleut des buts, GRANDE-BRETAGNE et SUEDE en quarts

Charlotte Vincelot

Après deux journées disputées, la Grande-Bretagne et la Suède ont d'ores et déjà obtenu leur billet pour les quarts de finale avec deux victoires en deux matchs. Tous les résultats de cette journée record.

Groupe E
Chili-Canada : 1-2
Le Canada remporte sa première victoire dans ce tournoi grâce à Janine Beckie, auteure d'un doublé sur deux services de Nichelle Prince. Les coéquipières de Christine Sinclair entraient mieux dans la partie, avec un but refusé à Kadeisha Buchanan (6') et un penalty obtenu par Christine Sinclair, mais manqué par Beckie qui ne trouvait que le poteau. Elle se rachetait en reprenant un dégagement des poings de Endler en fin de première période (39'), et trouvait de nouveau la faille dès le début de seconde période, la défense manquant son intervention pour lui permettre de contourner Endler et faire le break (47').
Le Chili revenait au score sur un penalty concédé par Shelina Zadorsky (57'), trouvait même la transversale par la suite (72'), mais ne parvenait pas à revenir au score face à un Canada maladroit. Dernière chance pour le Chili de ne pas repartir bredouille mardi contre le Japon, tandis que le Canada terminera sur un duel avec la Grande-Bretagne.

>> La feuille de match

Japon-Grande Bretagne : 0-1
Un match fermé de bout en bout, où les occasions furent rares. A ce petit jeu, c'est la Grande-Bretagne qui a su tirer son épingle du jeu avec un but d'Ellen White à un quart d'heure du terme de la rencontre, de la tête sur un centre de Lucy Bronze (74'). Deux succès en deux rencontres, pas de but encaissé, et une buteuse en forme, le bilan de la Grande-Bretagne après deux rencontres est solide, la qualification pour les quarts de finale à la clé. Prochain adversaire, le Canada.
Du côté du Japon, la prestation fut plus convaincante que contre le Canada malgré la défaite. L'équipe a souffert face à deux adversaires physiques et devra aller chercher la qualification contre le Chili lors de la troisième journée pour espérer continuer l'aventure à domicile.

>> La feuille de match

La joueuse de la journée : Ellen White

En marquant face au Japon lors de cette deuxième journée, elle a offert un nouveau précieux succès à la Grande-Bretagne, qualifiée pour les quarts de finale. Avec son doublé contre le Chili mercredi, elle a déjà inscrit trois buts dans la compétition, dans le groupe le plus « fermé » des trois. Mention également à Janine Beckie, dont le doublé a permis au Canada d'obtenir une victoire précieuse face au Chili.

Groupe F
Quadruplé pour l'ancienne Parisienne Wang Shuang
Quadruplé pour l'ancienne Parisienne Wang Shuang
Chine-Zambie : 4-4

Les deux équipes avaient encaissé respectivement 5 et 10 buts lors de la première rencontre, et ce n'est pas une surprise de voir qu'encore une fois les défenses n'ont pas été à la fête. Wang Shuang permettait à la Chine de prendre rapidement les devants (6'), Racheal Kundananji remettant les pendules à l'heure sur un duel aérien (15'). Les Roses d'Acier trouvaient le poteau dans la foulée, et Wang Shanshan marquait un but finalement refusé (17'). Coup sur coup quelques minutes plus tard, elle trouvait Wang Shuang qui inscrivait ses deuxième et troisième buts de la rencontre (22', 23'). Mais la Chine ne rentrait pas à la pause avec ce break d'avance, Barbra Banda inscrivant son quatrième but de la compétition sur penalty juste avant la pause (42').
La star zambienne frappait à nouveau dès la reprise, trouvé à 40 mètres des buts chinois elle allait seule au but pour remettre les deux équipes à égalité (46'). La Chine pensait obtenir un penalty quelques minutes plus tard, mais il était finalement annulé (53'), et Banda, encore intenable, donnait l'avantage à la Zambie. Trouvée sur une longue ouverture, elle se jouait de deux défenseures avant d'ajuster Peng Shimeng (69'). Deuxième triplé en deux matchs, et cette fois-ce des buts qui comptent, permettant à la Zambie de prendre les devants (69'). A quelques minutes de la fin de la rencontre, Wang Shuang remettait les deux équipes à égalité sur penalty, et le score ne bougeait plus, Hazel Nali réalisant un dernier arrêt décisif devant Wang Shuang (90+4).
Un point pris dans un match fou encore une fois, une Barbra Banda record, la Zambie continue de faire parler d'elle tandis que la Chine confirme ses difficultés notamment défensives.

>> La feuille de match

Pays-Bas-Brésil : 3-3
Entre deux pays largement vainqueurs de leur premier match, le festival de buts a continué. Les championnes d'Europe ouvraient rapidement le score par l'intermédiaire de l'inévitable Vivianne Miedema qui éliminait joliment Erika pour battre Barbara (3'), puis le Brésil, après avoir cru obtenir un penalty (7') finalement refusé, revenait au score grâce à Debinha qui s'y prenait à deux fois pour tromper Sar van Veenendaal (16'). Si une tête de Raffaelle frôlait le poteau néerlandais, les deux équipes rejoignaient les vestiaires sur un score de parité.
Après un petit quart d'heure plus tranquille, le match s'enflammait. Miedema doublait la mise sur un coup franc de Danielle van de Donk (60'), et inscrivait son sixième but dans le tournoi, record égalé. A peine le temps de digérer ce but que les Oranje concédaient un penalty, et Marta (naturellement) permettait au Brésil d'égaliser une nouvelle fois (65'). Dans la foulée, une mauvaise passe en retrait néerlandaise était interceptée par Ludmila, qui inscrivait le troisième but brésilien de la rencontre, prenant ainsi les devants au tableau d'affichage (68'). Les Pays-Bas parvenaient à égaliser en fin de rencontre sur un magnifique coup franc de Dominique Janssen, qui suppléait parfaitement Sherida Spitse (79'), et les deux équipes se séparaient sur ce score nul.

>> La feuille de match

La joueuse du jour : Barbra Banda
Elle est devenue la première joueuse à inscrire deux triplés aux Jeux olympiques, en deux matchs. Elle a d'ores et déjà égalé le record de buts sur une édition, détenu depuis 2012 par Christine Sinclair (6 buts -Vivianne Miedema l'a rejointe quelques heures plus tard), est devenue la meilleure buteuse africaine dans la compétition, et joué un rôle déterminant dans le premier point remporté par la Zambie dans une grande compétition internationale.
Mention également à Wang Shuang, qui comme Vivianne Miedema lors de la précédente journée a inscrit un quadruplé, rejoignant ainsi Birgit Prinz, la seule à en avoir réalisé un aux JO.

Groupe F
Suède-Australie : 4-2

Après un gros quart d'heure brouillon, le match était lancé avec un premier but de Fridolina Rolfö, servie par Sofia Jakobsson (20'). Alors que la Suède passait près du break, Lina Hurtig étant trop courte sur un centre de la gauche (34'), Sam Kerr remettait les deux équipes à égalité dans la foulée, de la tête sur coup franc (36'). A la pause, les deux équipes étaient dos à dos, l'Australie profitant d'une Suède qui n'évoluait pas au même niveau que contre les Etats-Unis. Et les Matildas prenaient même l'avantage en début de seconde période, encore une tête de Kerr, servie par Foord (48'). Une petite surprise. Mais il ne fallait pas longtemps à la Suède pour réagir.
Quatre minutes plus tard à peine, Jakobsson trouvait Hurtig, qui remettait les deux équipes à égalité (52'). Caroline Seger frappait la barre transversale (58'), puis Rolfö, d'une frappe puissante aux vingt mètres, redonnait l'avantage à la Suède (63'). Le tournant du match est peut-être le penalty manqué par Kerr, dont la frappe était repoussée par Lindahl (69'), manquant ainsi l'égalisation. Stina Blackstenius, entrée en cours de seconde période, était trouvée par Kosovare Asllani et offrait le break à la Suède à dix minutes de la fin de la rencontre (81'). Kerr manquait un duel avec Lindahl alors qu'elle aurait pu offrir une fain de match à suspense, et la Suède confirmait finalement son succès obtenu face aux Etats-Unis lors de la première journée pour obtenir la qualification pour les quarts de finale avant d'affronter la Nouvelle-Zélande mardi. L'Australie, où Sam Kerr aura encore fait la pluie et le beau temps, devra elle aller chercher sa qualification face aux Etats-Unis.

>> La feuille de match

Nouvelle-Zélande-Etats-Unis : 1-6

Après sa déconvenue contre la Suède, il était attendu que les Etats-Unis réagissent contre la Nouvelle-Zélande. En mettant une grosse pression d'entrée et avec beaucoup d'envie, Carli Lloyd et ses partenaires ont rapidement trouvé l'ouverture, Tobin Heath trouvant Rose Lavelle (9'), inscrit plusieurs buts logiquement refusés pour hors-jeu, et fait le break juste avant la pause sur corner, Julie Ertz remisant pour Lindsey Horan (45'). La pression continuait en seconde période mais il fallait attendre l'heure de jeu pour que le score évolue. Sur un centre de Lloyd, Abby Erceg marquait contre son camp (63'), Betsey Hassett réduisait momentanément le score sur un service d'Hannah Wilkinson (72'), puis Christen Press, servie par Ertz (81') et Alex Morgan alourdissaient l'addition avant que CJ Bott n'inscrive un dernier but contre son camp dans les arrêts de jeu sur une frappe de Press (90+3'). Le match à suivre de la dernière journée sera l'opposition entre les Etats-Unis et l'Australie.

>> La feuille de match

La joueuse de la journée : Hedvig Lindahl
Dans un match où la Suède peinait à se défaire de l'Australie, elle a pleinement joué son rôle en repoussant un penalty de Sam Kerr qui empêchait les Matildas de revenir au score (69'), et confirmait la victoire et l'avantage des vice-championnes olympiques en réalisant encore un arrêt décisif face à la même Kerr pour éviter une fin de match compliqué.