Footofeminin.fr

JO 2020 - La SUEDE se distingue d'entrée

Charlotte Vincelot

Pour la première journée des Jeux olympiques, la Suède a pris le dessus sur les États-Unis dans l'affiche de la journée, tandis que Pays-Bas et Zambien ont offert un festival de buts. Tous les résultats de la journée.

Groupe E
Grande-Bretagne-Chili : 2-0

Dans le match d'ouverture du tournoi, la Grande-Bretagne a logiquement pris le dessus sur le Chili de Christiane Endler (2-0) grâce à un doublé d'Ellen White (18', 73'). Un premier but marqué en position de renard des surfaces, un second en ciseau sur une jolie passe de Lucy Bronze. Appliquée face à une sélection qui peut être compliquée à jouer, la Grande-Bretagne a réussi son entrée dans la compétition et fera face au Japon samedi. Le Chili s'est plutôt bien défendu, mais ne peut pas avoir de regrets sur ce match. Il tentera de faire mieux face au Canada samedi.

>> La feuille de match

Canada-Japon : 1-1

Pour sa quatrième participation aux Jeux, devenue pour ce match la quatrième joueuse à dépasser le cap des 300 sélections, Christine Sinclair a en plus inscrit le premier but de la rencontre tôt dans le match (6') pour mettre le Canada sur les bons rails. Dans un match assez pauvre, le Japon a eu une première occasion de revenir au score en début de seconde période sur un penalty obtenu par Mina Tanaka, mais Stéphanie Labbé, blessée sur le tacle qui avait provoqué le penalty, se rachetait en stoppant la frappe de Tanaka avant de quitter le terrain. Les Nadeshiko n'ont cependant pas abandonné et ont été récompensées en fin de match sur une longue ouverture pour Mana Iwabuchi (84') pour obtenir le point du match nul. Il faudra montrer un meilleur visage cependant pour bien figurer à domicile.

>> La feuille de match

La joueuse de la journée : Christine Sinclair
Les années passent, et elle est toujours présente. Meilleure buteuse en sélection du monde depuis l'année dernière, désormais dans le cercle fermé des joueuses à plus de 300 sélections, elle continue à écrire sa légende compétition après compétition et a consolidé sa place sur le podium des joueuses ayant inscrit le plus de buts lors des Jeux.

Groupe F
Chine-Brésil : 0-5

Ce fut une rencontre plutôt intéressante, où l'inévitable Marta a brillé. Elle est devenue la première joueuse à marquer lors de cinq éditions différentes, ouvrant le score rapidement (9'), avant d'inscrire un deuxième but à un quart d'heure du terme de la rencontre (74'), faisant la chasse à sa partenaire de longue durée Cristiane pour le titre de meilleure buteuse aux Jeux. Après l'ouverture du score, le Brésil faisait rapidement le break grâce à Debinha (2-0), et rentrait à la pause avec deux buts d'avance. Pas au meilleur de sa forme, la Chine se montrait cependant dangereuse mais butait sur les montants de Barbara à deux reprises avant le troisième but signé Marta (74'), puis une troisième fois avec la barre trouvée par Wurigumula. Un penalty obtenu et converti par Andressa Alves (81'), et un dernier but de Beatriz (89') alourdissaient encore un peu plus le score, logique sur l'ensemble de la rencontre, même s'il aurait été intéressant de voir ce qu'une Chine plus efficace aurait pu proposer en seconde période. Elle aura l'occasion de se rattraper au prochain match contre la Zambie.

>> La feuille de match

Zambie-Pays-Bas : 3-10

Un match record, disputé tambour battant, où les défenses n'ont pas montré leur meilleur visage. Deux joueuses se sont particulièrement distinguées : Vivianne Miedema côté néerlandais, auteure d'un quadruplé en une petite heure de présence sur le terrain, et Barbra Banda côté zambien, auteure d'un triplé. Lieke Martens, auteure d'un doublé (14', 38'), Shanice van de Sanden (44'), Jill Roord (64'), Lineth Beerensteyn (75') et Victoria Pelova (80') ont toutes participé à la fête. Banda n'a eu besoin que d'un match pour devenir la meilleure buteuse africaine dans la compétition, ex-aequo avec la Nigériane Mercy Akide. Malgré la lourde défaite, avoir réussi à inscrire trois buts au champion d'Europe et vice-champion du monde pour son premier match dans la compétition est très positif. La Zambie cherchera à rééditer sa performance, voire obtenir un résultat face à la Chine samedi, tandis que les Pays-Bas se disputeront certainement la première place du groupe.

>> La feuille de match

Les joueuses de la journée : Formiga et Barbra Banda
Si Marta ou encore Vivianne Miedema auraient parfaitement pu prétendre à être les joueuses de la journée, Formiga, toujours bien présente dans l'entrejeu brésilien, est devenue la première joueuse à disputer sept Jeux olympiques. Du haut de ses 43 ans, elle fait partie de ces joueuses de légende...
Quant à Barbra Banda, difficile de passer sous silence sa performance, même si elle fut aidée par le laxisme d'une défense pas vraiment alerte. Un triplé pour le premier match de son pays dans la compétition, elle aussi a écrit l'histoire aujourd'hui.

Groupe G
La Suède brille (photo FIFA.com)
La Suède brille (photo FIFA.com)
Suède-Etats-Unis : 3-0

Dans le choc de la journée, les Suédoises ont fait plier les États-Unis, qu'elles avaient éliminées il y a cinq ans. « Bête noire » des doubles championnes du monde, la Suède a parfaitement suivi son plan de jeu pour s'offrir un succès qui compte, même s'il ne s'agit que de la première journée. Stina Blackstenius a ouvert le score en première période (25'), concrétisant le très bon début de match de son équipe, avant de réaliser le break sur corner en début de seconde période (54'). Lina Hurtig, remplaçante au coup d'envoi, se chargeait de la tête de permettre à la Suède de s'assurer un net succès (72'). En difficulté notamment au milieu de terrain dès le début de la rencontre, les États-Unis ne sont jamais vraiment parvenus à entrer dans la rencontre. Elles ont malgré tout trouve le poteau à deux reprises, et nul doute que cette sèche défaite leur donnera envie de se rattraper, dès samedi face à la Nouvelle-Zélande.

>> La feuille de match

Australie-Nouvelle-Zélande : 2-1

Entre les deux voisins océaniens, la partie a rapidement tourné à l'avantage des Matildas qui ont ouvert le score sur une frappe puissante de Tameka Yallop après un rapide jeu à trois (20') avant de faire le break peu après la demi-heure de jeu sur une tête de Sam Kerr sur corner (33'). Le rythme de la rencontre a baissé en seconde période, les Néo-Zélandaises ne parvenant que rarement à apporter le danger sur les buts de Lydia Williams, avant un temps additionnel plus vivant, marqué par la réduction du score de Gabi Rennie (90+1'), en vain. L'Australie a obtenu le principal avec la victoire, mais devra monter d'un cran face à la Suède puis les États-Unis, tandis que la Nouvelle-Zélande auront affaire samedi à une équipe américaine qui a subi une lourde défaite et sera certainement remontée.

>> La feuille de match

La joueuse de la journée : Stina Blackstenius
Elle avait déjà marqué le but lors du match qui avait permis à la Suède d'éliminer les États-Unis alors triples tenantes du titre lors de la précédente édition. Cette fois-ci, elle a inscrit un doublé pour permettre à la Suède, vice-championne olympique en titre, d'obtenir un résultat de premier plan face aux doubles championnes du monde en titre.