Footofeminin.fr

JO 2020 - Les Etats-Unis en bronze

Charlotte Vincelot

Les Etats-Unis ont remporté la médaille de bronze des Jeux olympiques après une victoire 4-3 face à l'Australie. Megan Rapinoe et Carli Lloyd ont inscrit un doublé. Le seul métal qui manquait à leur palmarès olympique.

Dans ce match qui avait comme enjeu la médaille de bronze, l'Australie, privée d'Ellie Carpenter expulsée en demi-finale se présentait dans une formation en 3-4-3 qui allait lui coûter cher, tandis que l'absence sur blessure d'Alyssa Naeher du côté américain allait aussi se faire sentir. Alors que les stars américaines avaient été très discrètes jusque là, Megan Rapinoe allait enfin se montrer à la hauteur. Les largesses de la défense australienne offraient une bonne première occasion à Christen Press, servie par Crystal Dunn, et obligeait Teagan Micah à détourner le ballon en corner (8'). Un corner direct frappé par Rapinoe, qui allait se loger au fond des filets de Micah et permettait aux Etats-Unis de prendre l'ascendant dans cette finale (8'). Il ne s'agit pas du premier corner direct de Rapinoe dans la compétition, elle qui avait déjà marqué de cette façon lors de la demi-finale face au Canada en 2012.

Le réveil de Rapinoe
Crystal Dunn prend le dessus sur cette action (photo USWNT)
Crystal Dunn prend le dessus sur cette action (photo USWNT)
L'Australie parvenait cependant à revenir rapidement au score grâce à Sam Kerr, servie par Caitlin Foord. Sa frappe en angle fermé était seulement dévié par Adrianna Franch qui aurait du faire mieux (17'). Elle se rattrapait deux minutes plus tard, sortant d'une main ferme une tête dangereuse de la même Kerr (19'). Dans ce début de match disputé sur un rythme élevé, les Etats-Unis reprenaient l'avantage dans la foulée, Rapinoe profitant d'un dégagement complètement raté d'Alanna Kennedy pour envoyer une volée imparable au fond des filets (21').
Pas de quoi calmer les ardeux australiennes cependant, mais Kerr était trop isolée pour parvenir à faire la différence (31', 36'), tandis que les trous géants dans la défense des Matildas permettaient aux Etats-Unis de porter le danger régulièrement (Christen Press 37', Carli Lloyd 39', Lindsey Horan et Rapinoe 40'), jusqu'à être récompensés d'un troisième but juste avant la pause sur une action similaire au but australien, avec cette fois Horan à la passe, et Lloyd à la conclusion (45+2'). Les Etats-Unis rentraient au vestiaire avec un avantage logique de deux buts d'avance, la défense australienne étant complètement perdue.

Lloyd y va de son doublé
JO 2020 - Les Etats-Unis en bronze
Sans changement à la pause, les Etats-Unis creusaient encore l'écart rapidement dans ce deuxième acte. Lloyd, lancée en profondeur, profitait d'une nouvelle erreur de Kennedy pour se présenter seule face à Micah et lui glisser le ballon entre les jambes (51'). Avec trois buts d'écart, les Etats-Unis faisaient preuve d'un relâchement coupable dans les minutes qui suivaient, et les Matildas en profitaient avec un but de Foord, servie par Kyah Simon, qui permettait à l'Australie de revenir à deux buts (54'). La minute suivante, il ne manquait que quelques centimètres à Kerr pour relancer complètement la partie, mais sa tête ne trouvait que le poteau, et le ballon ressortait derrière Franch (56'). Les Etats-Unis se reprenaient et resserraient les rangs quelque peu, et l'Australie ne parvenait pas à se montrer vraiment dangereuse et sa défense, Micah en premier lieu, parvenait tant bien que mal à garder un peu d'espoir.

Press ne trouvait pas le cadre (64'), Micah stoppait la frappe de Lloyd (65') puis gagnait son duel avec Alex Morgan (87'), trop juste quelques instants plus tôt pour récupérer un centre de Rose Lavelle (87'). Mais l'Australie n'abdiquait pas complètement et Emily Gielnik, à peine entrée en jeu, réduisait d'une action personnelle le score d'une frappe puissante en lucarne des 20 mètres, relançant une dernière fois les Matildas (90'). Elan vite brisé par l'interruption de jeu pour blessure d'Alex Morgan, et si les Australiennes tentaient logiquement d'arracher l'égalisation, la défense américaine regroupée repoussait ses tentatives maladroites. Les Etats-Unis remportent ainsi le dernier métal qui manquait à leur palmarès et malgré la victoire n'ont toujours pas convaincu. La défaite de l'Australie est elle en partie imputable à son sélectionneur Tony Gustavsson, dont la tactique choisie a mis son équipe en grande difficulté. Les promesses pour 2023 sont là cependant, avec l'objectif d'une Coupe du monde qui se déroulera à domicile.

Jeux Olympiques Tokyo 2020 - Tournoi féminin - Match pour la médaille de bronze
Jeudi 5 août 2021 - 17h00 locales (10h00 françaises)
AUSTRALIE - ÉTATS-UNIS : 3-4 (1-3)
Kashima (Ibaraki Stadium)
Temps lourd (32°C) - Pelouse bonne
Arbitres : Laura Fortunato (Argentine) assistée de Mariana De Almeida (Argentine) et Mary Blanco Bolivar (Colombie). 4e arbitre : Stéphanie Frappart (France). VAR : Mauro Vigliano (Argentine) assisté de Andres Cunha (Uruguay)
Buts : Samantha Kerr 17', Caitlin Foord 54', Emily Gielnik 90' ; Megan Rapinoe 8', 21', Carli Lloyd 45+1', 51'
Aucun avertissement

Australie : 18-Teagan Micah ; 4-Clare Polkinghorne (15-Emily Gielnik 73'), 14-Alanna Kennedy, 7-Stephanie Catley ; 13-Tameka Yallop (21-Laura Brock 88'), 6-Chloe Logarzo (3-Kyra Cooney-Cross 67'), 10-Emily Van Egmond, 16-Hayley Raso (19-Courtney Nevin 67') ; 9-Caitlin Foord, 17-Kyah Simon (11-Mary Fowler 67'), 2-Samantha Kerr (cap.). Entr.: Tony Gustavsson
Non utilisées : 1-Lydia Williams, 5-Aivi Luik
Suspendue : Ellie Carpenter

Etats-Unis : 18-Adrianna Franch ; 5-Kelley O'Hara, 4-Becky Sauerbrunn (cap.), 12-Tierna Davidson, 2-Crystal Dunn ; 3-Samantha Mewis (16-Rose Lavelle 61'), 8-Julie Ertz, 9-Lindsey Horan ; 15-Megan Rapinoe (7-Tobin Heath 61'), 11-Christen Press (14-Emily Sonnett 85'), 10-Carli Lloyd (13-Alex Morgan 81'). Entr.: Vlatko Andonovski
Non utilisées : 22-Jane Campbell, 6-Kristie Mewis, 17-Abby Dahlkemper