Footofeminin.fr

#U20WWC - Gilles EYQUEM : "On a fait le jeu des Néo-Zélandaises"

Sebastien Duret

Le sélectionneur français est revenu sur la prestation de son équipe qui n'a pas su sortir du piège adverse.

Quelle est votre analyse de ce match ?
On savait ce qu'il fallait faire pour essayer d'embêter cette équipe mais je pense que l'on a manqué de justesse pour pouvoir les déstabiliser. On a manqué de mouvements, ce sont des choses qu'on avait essayé de voir. On a manqué de justesse tactique aussi sur les coordinations des déplacements. On ne trouvait pas de relais au milieu et il a fallu jouer plus long et on a fait le jeu des Néo-Zélandaises. On a dominé stérilement aussi parce que l'on manque d'agressivité devant le but. Les Néo-Zélandaises ne cherchaient pas autre chose qu'un point. Elles étaient satisfaites, je pense qu'elles peuvent l'être, elles se sont bien battues.

Pouvez-vous expliquer les changements que vous avez effectué ?
Je pense que cela a apporté un petit plus avec deux pointes basses. Je pensais qu'avec l'apport d'Amélie devant, on allait avoir des solutions et plus de présence devant le but. Sauf que l'on n'a plus retrouvé la largeur. La blessure de Mylène m'a empêché d'effectuer un dernier changement qui aurait peut-être été intéressant devant avec Melvine Malard. Il a fallu pallier à sa blessure et faire entrer Justine.

Comment expliquez-vous le jeu brouillon de votre équipe ?
L'adversaire nous a laissé peu d'espaces. On savait qu'il fallait laisser plus de mouvements. Cela n'a pas fonctionné comme on le souhaitait. On a moins réussi à trouver Annahita (Zamanian), ou encore Hélène (Fercocq). Certainement les déplacements ne correspondaient pas et ont entraîné ce blocage dans le jeu. Il y a aussi eu les relais un petit peu plus haut que l'on n'a pas eus. Il faut qu'elles apprennent vite les exigences du haut niveau. Ce n'est pas simplement jouer au foot mais c'est jouer au foot pour faire mal à l'adversaire, pour aller gagner surtout.

Face aux Pays-Bas, quels éléments faudra-t-il ajouter ?
On va être devant une situation où il faut aller chercher la qualification alors que l'on aurait pu l'assurer dès ce soir. Au moins mettre tous les ingrédients nécessaires pour aller chercher la victoire. C'est peut-être là aussi l'apprentissage de ces compétitions où il faut être tous les matchs à 200%.

Comment allez-vous gérer l'effectif pour ce dernier match ?
Je pense qu'il y a des choses qu'il va falloir que l'on fasse. S'il n'y a pas plus de défense, de don de soi, je ferai des choix. Je n'hésiterai pas à faire des choix, ça c'est clair.